Virus et coutumes…

   

 

   Dans mon précédent article, il y a un mois et demi, en plus des recommandations officielles, j’ai glissé quelques pistes de réflexion contradictoires quant au port du masque. Depuis, j’ai continué à faire des recherches, à analyser le monde politico-sanitaire dans lequel nous vivons. Pas vous ? Ah bon ! ? Dommage… Pourtant, n’y a-t-il pas là, matière à se questionner, à réfléchir sur ce que l’on nous dit, nous impose ? Est-ce qu’il n’est pas sensé de s’informer en dehors des médias officiels ? Prendre du recul ? Est-ce que l’on peut encore user de notre esprit critique ?

J’ai donc bouffé du  « point gouv » et autres sources officielles jusqu’à la nausée. Mais j’ai aussi ingurgité des théories stratosphériques de sites dits complotistes1 jusqu’à l’asphyxie. J’ai étudié la question comme on dit ! Comme un zèbre (non, pas l’animal ! Cherchez donc l’autre sens idoine) ou un obsessionnel…

Il n’en ressort aucune certitude. Seulement des ressentis, des intuitions et quelques convictions, même si le doute m’habite souvent. 

Mon propos est d’abord d’induire des réflexions en sortant de la dualité « Moutons » versus « Complotistes ». Certes, il faut dépasser cette binarité polémique mais j’ai plutôt tendance à pencher d’un certain côté – tout me porte à croire que je vais être catalogué, de quoi, devinez !? 😉

Avant-propos

   J’ai hésité à publier ce texte. Eh, oui ! En effet, je pense qu’il peut potentiellement agacer, irriter, énerver bon nombre de mes contacts voire m’en faire perdre ! Bon, ça devrait aller car je ne doute pas que vous ayez une ouverture d’esprit, une certaine intelligence (pour les lecteurs lambda, c’est valable aussi mais la relation a priori dénuée d’affect n’a pas la même incidence). Et alors, tu as failli t’autocensurer ?! Non, j’ai l’habitude d’être entier !

Pourquoi vais-je, peut-être, vous déranger ? Parce que je vous aime ! Et que je ne vous comprends pas / plus quand je lis les posts et commentaires des uns et des autres sur les réseaux sociaux ou en conversation IRL.

Parce qu’il y a comme un consensus favorable, parmi vous, autour de l’obligation, de plus en plus étendue, du port du masque et qu’après la mascarade du printemps, la débandade de l’été, je suis inquiet sur la suite pour nous tous…

Parce que j’en ai marre de voir, de lire toute cette bien-pensance culpabilisante, qui suit aveuglément le chef et ses sbires…

Parce que j’aime bien donner un coup de pied dans la fourmilière (ou dans la bergerie selon le point de vue de chacun).  

Mes ami.e.s…

     …de la vape, vous savez combien celle-ci est décriée (et pendant cette crise, ça ne s’est pas arrêté, loin de là !), salie par l’OMS et la quasi-majorité des instances gouvernementales de par le monde. Or, vous n’avez pas oublié qui finance l’OMS ? En outre, le principal bénéficiaire de la lutte contre la vape (avec Big Tobacco) est le même que celui qui va profiter de la manne des États pour le vaccin : Big Pharma ! Des pseudo-études vont même la lier faussement et honteusement à une transmission du Covid ; on en a vu les prémices des conséquences en Galice… Ça ne vous interpelle pas plus que ça ?! Ça ne vous rappelle rien ?

Avez-vous déjà oublié que l’ouverture des bureaux de tabac était plus essentielle que celle des vape shops ? Qui est pénalisé une fois de plus ? Les commerçants en boutique et les clients défumeurs ou en devenir. Là, on ne teste plus ! (le matériel, les liquides…). Je ne suis pas contre le principe de précaution mais n’est-ce pas un peu extrême ? N’y a-t-il de solutions intermédiaires ? 

 

     …et collègues soignant.e.s, n’avez-vous pas le sentiment d’avoir été abusé quant à notre empathie, notre disponibilité, notre engagement vis-à-vis des malades ? Combien de lits, de services fermés, de postes supprimés depuis le déconfinement ? Plus qu’avant ! Et ce n’est pas fini…

Combien de personnes n’ont in fine pas eu de prime ? Le Covid classé « Maladie professionnelle » ? Ce n’est pas acté pour tous les soignants ! Quid du Ségur ? De l’enfumage ! Allons-nous continuer à subir ? 

 

    …et malades du Covid « longue durée », je sais votre détresse et il m’arrive aussi et encore de désespérer de recouvrer ma santé d’avant mais justement étions-nous en aussi bonne santé que nous le pensions ? Non ! Car aviez-vous auparavant un accès au soin de qualité (prévention, dépistage, rdv rapides…) ? Non ! Bien sûr, on n’est pas aux States ou dans un pays sans aucun accès aux soins mais est-ce pour cela qu’il faille tout accepter ? Non ! 

Vous avez l’impression justifiée que la Médecine et l’État nous ont abandonné (du paracétamol et / ou le 15 ! Et un doigt où je pense ! C’est cadeau !) ; et vous leur faites encore confiance ? 

 

     …et malades d’avant le Covid, je sais bien que « je » n’est pas autrui ; celle et celui qui avait déjà une santé fragile, précaire, à cause de pathologies dites comorbides, je comprends que mes propos puissent vous choquer. Combien d’entre vous ont été pénalisé.e.s car l’offre de soins a été réservée pour les malades du Covid ? Combien de personnes n’ont pu avoir leur suivi à l’hôpital ? Combien n’ont pu avoir accès au Samu ? Combien n’ont même pas osé aller aux Urgences ?

Vous ne disconviendrez pas qu’il y a matière à être circonspect, dubitatif, inquiet, voire désespéré (je reste optimiste malgré tout) devant le traitement de cet évènement.

 

      …et toutes les autres personnes, allez-vous continuer ad vitam aeternam à avoir peur ? Jusqu’où allez-vous taire votre libre-arbitre ? Êtes-vous prêt.e à sacrifier vos ainé.e.s (en les laissant sans vos visites, dans la solitude) et vos enfants (vu les cadeaux empoisonnés qu’on leur laisse) ?

 

Certes, vous allez tous penser que du fait que je sois soignant et que j’ai été malade du Covid pendant 3 mois et demi (et j’ai encore des séquelles neuropathiques2), je devrais forcément être convaincu par la politique sanitaire et le bien-fondé de l’obligation du port du masque. Eh bien, NON !

Tout dans ce monde va à l’encontre de la vie. J’ai eu tellement peur de mourir. Pourquoi devrais-je avoir maintenant peur de vivre ? 

 

Je ne veux pas faire – et je n’en fais pas – de leçon de moral. Je n’invective point non-plus. Je pose juste des mots là ; c’est à vous d’en faire ce que vous voulez, de décider de votre devenir. Et de me comprendre…ou pas !

Des mots à maux…

De l’incohérence du discours…

   Outre le fait que l’on nous ait dit tout et son contraire, on assiste encore et toujours plus, à un concert de non-sens, d’absurdité… Rappelez-vous que les masques étaient inutiles et déconseillés quand il n’y en avait pas ! Dorénavant, il y en a pléthore et ils sont pénalement OBLIGATOIRES ! Etonnant, non !?

D’un côté, nous devons mettre un masque pour entrer dans un restaurant, pour traverser la salle mais d’un autre, à table, évidemment, on le tombe pour manger. On le met pour aller et rentrer à la piscine mais de la « douche » au bain, et bien sûr dans l’eau, que nenni ! Le virus serait-il sélectif dans l’espace et le lieu ? Et le temps ? Couvre-feu ? Le virus est-il plus diurne que « oiseau de nuit » ? 

D’un côté, il sévirait sur les plages, dans les forêts, dans les rues des grandes villes, dans les entreprises…voire où il n’y a personne mais d’un autre, il y a des lieux où l’on peut se rassembler sans être inquièté !

D’un côté, on a autorisé le spectacle du Puy du fou avec 9000 personnes et d’un autre, tous les festivals de l’été ont été annulés… Deux poids, deux mesures. Catastrophe économique, et pas que dans le domaine de la Culture évidemment !

D’un côté, il nuit aux petites et moyennes entreprises (fermetures, dépôts de bilan, licenciements…) mais d’un autre, il accroit la fortune des multinationales (Amazon a fait de colossaux bénéfices) et la grande distribution s’est bien gavé au passage 

D’un côté, il faut à tout prix protéger les « travailleurs » mais d’un autre, le virus n’importunerait pas les « SDF » (puisque rien n’est fait pour eux) ! Qui s’en soucie ? Ils ne sont pas « productifs » ! (si parmi vous, il y a des personnes qui veulent aider, vous pouvez contacter l’association  » De la rue à la scène  » / leur page Facebook – j’en suis bénévole donc vous pouvez contribuer les yeux fermés !).

Étrange et vicieux ce virus, qui réagit différemment en fonction des gens, des lieux, des intérêts !!!

Absence de masques démasquée ?

  Regardez cette vidéo d’un industriel sur la pénurie de masque organisée (selon lui) ; elle est édifiante !

À PARTAGER 🧐 🧐Cet homme, industriel averti explique que dès le début de l'épidémie, nous pouvions avoir des masques par…

Publiée par Vécu sur Dimanche 23 août 2020

Quid des journalistes et personnalités interviewées sur les plateaux TV ? Zéro masque ! Il en a été question mais ce ne serait « pas compatible », « c’est pénalisant » selon Elisabeth Borne, Ministre du travail. Pénalisant ! De qui se moque-t-on ?

Pourquoi ne portez-vous pas de masque sur les plateaux TV ? BFMTV répond à vos questions

Pourquoi ne portez-vous pas de masque sur les plateaux TV ? La question revient souvent. Notre journaliste Roselyne Dubois vous explique pourquoi ⤵

Publiée par BFMTV sur Lundi 24 août 2020

D’un côté, on nous oblige au port du masque sous peine d’amende, et d’un autre, on a pu voir notre président, le masque sur le menton, au Liban… L’ingérence n’est même plus masquée…

Tous coupables !

  D’un côté, on n’a pas donné de moyens aux soignants et d’un autre, maintenant, on les accuse d’être les principaux contaminants ! (Selon Santé Publique France). Dorénavant, tout est donc de la faute des soignants, de vos proches et de vous-même, des jeunes, des « complotistes » (à vous de compléter la liste), mais pas de l’État et de sa gestion très discutable de cette crise sanitaire !

Je pourrais vous faire une liste longue comme le bras (pas le mien, si vous voyez c’que j’veux dire…) sur la politique Covid mais libre à vous de la faire et de prendre conscience – ça ne vous interpelle pas ? – et d’en déduire ce que vous voulez…

…à l’instauration de la peur ?!

L’édito de Guillaume Bigot : «Le masque, un incroyable révélateur des peurs» #LaMatinaleWE

L’édito de Guillaume Bigot : «Le masque, un incroyable révélateur des peurs» #LaMatinaleWE

Publiée par CNEWS sur Dimanche 30 août 2020

  Avoir peur face à l’inconnu, à la nouveauté, c’est une réaction bien normale. Mais entretenir cette peur, la répandre, c’est de la perversion. Et de la manipulation ! J’exagère ? C’est pourtant ce qu’il semble se passer. Ne voyez-vous pas que graduellement les conditions sécuritaires et répressives augmentent ? Ah, j’oubliais, c’est pour notre bien ! Ah bon, depuis quand, un gouvernement agit pour le bien de son peuple ?

Le mouvement des Gilets jaunes a-t-il été entendu ? Les grèves des soignants prises en compte ?

Bref, la division pour mieux régner est très efficace : les polémiques sont légions et on assiste de plus en plus à des violences entre pro et anti-masque. Des manifestations commencent contre le port OBLIGATOIRE du masque…(je dis bien « obligatoire » ; ce qui ne veut pas dire que ces gens soient contre quand c’est adapté).

 

 

Les anti-masques, complotistes ?

Les anti-masques, complotistes ?🔎 Alors que la perspective d'une deuxième vague d’épidémie de Covid-19 alimente les craintes partout dans le monde, la colère gronde parmi les militants anti-masques. Les manifestations se multiplient pour protester contre cet équipement de protection. Qui sont ces opposants ? D'où vient leur défiance vis-à-vis des restrictions sanitaires ?

Publiée par RT France sur Samedi 29 août 2020

 

La répression a été forte pendant le confinement et elle continue de manière toujours aussi pertinente… On a même verbalisé pour une glace mangée sans masque (!) dans une zone « masque obligatoire » sur la côte Normande…

 

 

Mais si vous cassez sur les Champs-Élysées… Vous ne risquez pas grand chose ; en revanche, au même moment à 2 rues… Cherchez, vous ne trouverez rien à ce sujet sur Google… Et pourtant…

 

De plus en plus de personnes prennent conscience qu’il y a un truc qui cloche, même chez les jeunes…

 

 

Des voix s’élèvent et pas des moindres… Le vent tourne même dans les médias mainstream.

 

"On a oublié de nous dire que les indicateurs ne sont plus du tout les mêmes " Quand même un mec comme Pujadas se met à dénoncer le complot gouvernemental en plein direct c'est que ça sent vraiment la merde 🤔😉💛

"On a oublié de nous dire que les indicateurs ne sont plus du tout les mêmes"Quand même un mec comme Pujadas se met à dénoncer le complot gouvernemental en plein direct c'est que ça sent vraiment la merde 🤔😉💛Pour les quelques lobotomisés qui parlent de Fake ou de montage vidéo ceci est un Extrait de l'émission 24hPujadas du 28/08 sur LCI.#12septembre #SeptembreJaune

Publiée par 100%Jaune sur Samedi 29 août 2020

Septembre est prometteur et sera un grand cru !! D’ailleurs, avez-vous vu les vendanges cette année ? C’est d’un ridicule…

Dissidence ?!

Olivier de Soyres, médecin réanimateur:
 
 Médecin réanimateur à Toulouse, j’ai eu l’honneur de soigner des patients Covid-19 graves. Ceux qui sont si malades qu’il faut les maintenir endormis, intubés, sous respirateur artificiel, parfois pendant six semaines. A ce titre, je me permets ici d’aborder les questions de maladie, de soins et de liberté que cette crise soulève.
 
A l’heure où les villes françaises instaurent le masque obligatoire dans les rues, où les cinémas referment faute de public, où les restaurateurs constatent la frilosité des clients, où les plans sociaux se préparent, on désespère d’entendre la voix de la raison et de la liberté.
 
A condition d’avoir des réanimations en état de fonctionner, on ne meurt pour ainsi dire plus du Covid-19. Cette phrase peut choquer mais c’est notre expérience. Quand les services n’étaient pas débordés, seulement très mobilisés, avec des personnels préparés et formés, ce qui a été notre cas à Toulouse, les patients ont survécu. Certains sont morts avec le Covid, mais pas du Covid. Comme ce patient cancéreux ne pesant plus que 37 kg pour 178 cm qui, en contractant le virus, a vu sa vie raccourcie de quelques jours. Ces patients ne peuvent justifier le chômage des jeunes. Ni les dettes abyssales laissées aux générations suivantes. Ni le renoncement massif à nos modes de vie.
 
Oui, nous autres soignants, avons eu du travail, certains se sont contaminés. Peu en sont morts, et probablement plus aucun n’en mourrait aujourd’hui. C’est notre métier, et nous nous mobilisons tous les jours contre un tas d’autres maladies. La censure morale que certains soignants veulent exercer est une insulte à notre profession. Tous les jours, des gens meurent au travail ou en y allant. Les sauveteurs en mer nous demandent-ils d’arrêter baignade et plaisance au prétexte des risques ? Le virus est là. La majorité n’en subira pas de dommage significatif. Il est parfois virulent mais on sait maintenant soigner la majorité des cas graves. Alors remettons-le à sa juste place ; n’en faisons pas un terroriste, c’est-à-dire un agent dont l’impact psychologique et sociétal dépasse de loin son impact physique.
 
Avant l’hiver qui risque de voir la contagiosité augmenter, il faudrait plutôt avoir un plan pour pouvoir mieux soigner les cas sérieux. Armons les hôpitaux pour faire face efficacement, formons du personnel médical supplémentaire à la réanimation spécifique des Covid graves. C’est possible. Et vivons. Libres. »
 
Source : Le Parisien, opinions.
 
 
 

Pourquoi les contradicteurs sont-ils voués au silence, et /ou salis à l’instar du Pr Raoult ? Pourquoi n’y a-t-il que de rares médecins à oser s’exprimer et à condamner le discours politico-sanitaire ? Remarquez que ceux-ci sont tous âgés : ils ne craignent plus rien pour leur carrière. Mais la relève ne prend pas de risque : la radiation est aisée ! Ne seraient-ils poings liés au système médico-financier qu’ils ne soient plus en mesure d »exercer librement leur métier ? La Médecine serait-elle vérolée à ce point ?

 

Le Pr Jean-François Toussaint, un illuminé ? NON !

 

🇲🇫🗣 "Actuellement, le danger n'est plus présent, et on continue à instaurer une peur irraisonnée." Professeur Jean-François Toussaint

🇲🇫🗣 "Actuellement, le danger n'est plus présent, et on continue à instaurer une peur irraisonnée."À son tour, le Professeur Jean-François Toussaint exposait hier la tromperie politico-sanitaire autour du virus. Il rappelle notamment l'inefficacité du conseil scientifique, sur le plateau de RMC.🗣 "On a eu de multiples avis du conseil scientifique, qui sont restés dans une grande forme d'incohérence. […] La connaissance sur le virus progresse, ils n'en tiennent pas compte. Ils restent sur les croyances du 12 mars. On est dans un monde de moins en moins scientifique et de plus en plus irrationnel.[…] On nous a dit qu'il allait y avoir cette deuxième vague au déconfinement, à la fête de la musique, avec les clusters de Mayenne, dans les régions rurales… RIEN.[…] Ce n'est pas un conseil scientifique, c'est un comité politico-sanitaire."🗣 "On a eu 97 décès hier pour l'ensemble des pays européens. En France, on est à moins de 10 par jour depuis une semaine, alors qu'on était à 1400 le 7 avril.[…] Aux États-unis et au Brésil, ce n'est pas une deuxième vague. Sur ces grands pays continentaux, le temps de divergence du virus est extrêmement long.[…] On a des taux de létalité qui sont en train de s'effondrer. On peut avoir peur au départ, c'est une réaction saine, naturelle, et logique. Mais entretenir la peur n'est plus légitime, pour pouvoir agir de façon adaptée."🗣 "C'est sur les décès que l'on observe et que l'on comprend l'importance d'une pandémie. On doit voir quels sont les risques d'une contamination mortelle du virus.Or, on n'est plus du tout dans cette phase.Le virus a été létal au printemps, on est maintenant sur une phase dans laquelle les transmissions et la sévérité sont de plus en plus faibles. […] Cette épidémie fait aussi face à des défenses naturelles : la semaine dernière, deux études ont prouvé l'une et l'autre, que nous étions spontanément capables de nous défendre. Les cibles, ce sont les personnes âgées, les personnes avec des maladies cardio-vasculaires, des troubles métaboliques… ce ne sont pas les jeunes."🗣 "La deuxième vague sera essentiellement sociale, économique et sanitaire ; car l'économie, c'est la prévention et la santé de demain. Plus de 60.000 enfants dans le monde sont déjà décédés des causes du confinement général. Un confinement aveugle qui ne leur a pas permis d'avoir la nutrition nécessaire pour survivre. Or, on voit bien que sur la totalité de ces pays, il n'y a aucune relation entre l'intensité du confinement et le résultat des taux."🗣 "On a confiné les personnes dans les EHPAD, et on a vu ce taux de mortalité extraordinairement important. Il faut des précautions qui soient fondées sur des éléments scientifiquement démontrés. Or, nous n'en avons absolument aucun sur l'utilité des masques en milieu extérieur et en fin de phase pandémique. Nous sommes à la fin de cette phase pandémique. Il y aura peut-être une autre phase après le retour en saisonnalité, mais ce n'est pas du tout la conséquence du mauvais comportement des Français. Actuellement, le danger n'est plus présent, et on continue à instaurer une peur irraisonnée."🗣 "Laisser circuler librement le virus parmis la population qui n'est pas à risque, la stratégie Suédoise, était inaudible pour nous au printemps. Mais aujourd'hui, quand on voit l'absence de formes sévères, c'est peut-être une bonne nouvelle de voir les populations jeunes développer leur immunité, car elle sera utile si une saisonnalité se reproduit à l'automne ou à l'hiver prochain."🗣 "Pour beaucoup des décisions qui ont été prises, les arguments n'y sont pas. Des décisions prises dans l'incertitude au début, et on peut le comprendre, mais très vite il fallait réévaluer ce que l'on faisait. Si les autres ne font pas la même chose mais ont le même résultat, peut-être que le confinement n'était pas utile. Mais ses effets secondaires, eux, on les connaissait. On les voit maintenant, et ils sont de long terme. Cela devait être anticipé. J'ai une grande difficulté à entendre le discours actuel qui consiste à désigner un bouc émissaire. Qui est le bouc actuellement : la jeunesse."🗣 "Il n'y a aucun argument scientifique pour justifier le port masque en milieu ouvert. C'est du mimétisme social, et ce n'est que cela. Il n'y a absolument aucune démonstration du moindre intérêt scientifique. Et actuellement, on dit que c'est la jeunesse qui se rend responsable de la 'deuxième vague' qui viendrait à l'automne ? NON ! Le suicide collectif est généré par le conseil scientifique, en effondrant une économie dont les jeunes vont payer le prix dans les années qui viennent."

Publiée par La Vérité Déconfinée sur Mardi 11 août 2020

Et le Dr Laurent Toubiana, évidemment un complotiste ?

 

Bon, je ne vais pas montrer ce que tout le monde entend et voit de la part des instances officielles et de leurs médias. En revanche, je vous invite à regarder intégralement cette vidéo (11mn).

Un couple de soignants nous explique leur vision du port du masque

C'est une très bonnes choses que certains soignants se mettent à parler…Un chirurgien dentiste et un médecin réagissent aux propos incohérents du gouvernement pendant la crise sanitaire du Covid-19.

Publiée par Follow Help France Twitter sur Lundi 10 août 2020

Il en existe une multitude sur le net du même acabit. Pensez-vous que ces gens soient tous stupides et irresponsables ? Qu’auraient-ils à gagner à raconter n’importe quoi ? Il suffit d’un minimum de recherches pour s’apercevoir que leurs mots ne sont pas (que) des fantasmes, des élucubrations.

Pourquoi devrait-on porter moins de crédit à leur laïus qu’à celui des spécialistes : ces experts (parfois auto-proclamés) et quid du fameux Conseil scientifique ? Les membres de ce dernier sont pour la plupart au cœur de conflits d’intérêts avec des labos pharmaceutiques (fonctions administratives honorifiques ou pas, financements de leurs travaux, etc.) et malgré leurs discours à géométrie variable révélant nombre d’incohérences, d’à peu-prés, de contradictions…, tout ça « passe crème » comme disent les jeunes. Ça ne vous dérange pas ? En tout cas, ça arrange nos élites car il faut bien contenter les lobbyings…et rendre la monnaie de la pièce des élections. C’est même une obligation que tous ces gens s’entendent… Corruption ?  

 

Regarder donc cette vidéo :

 

 

Et celle-ci : 

Un entretien essentiel ! 

 

Et cette autre, qui date de plusieurs années où le Pr Philippe Even, parle de l’industrie pharmaceutique :

Évidemment que les connaissances évoluent, que les données s’additionnent, que les études pullulent… Or, comment faire la part des choses quand on nous dit tout et son contraire, que la valeur d’une étude dépend de qui la fait et la publie ? (cf. Affaire du Lancet). Nous savons bien aussi que les chiffres reflètent bien souvent, non-pas une vérité, mais ce que l’on veut leur faire dire, ce qui arrange. 

Des chiffres et des hommes…

   Je vous laisse étudier ces chiffresIl est logique que plus on teste, plus on trouve de personnes positives ; je dis bien « personnes », pas « cas ». Voyez-vous la nuance ? Il ne s’agit pas de malade ! Il me semble que l’indice mesurant la dangerosité d’une pandémie – et déjà son existence – est bien sa létalité, pas son taux de mortalité, pas sa transmission. Il y aurait aussi beaucoup à dire sur la fiabilité de la PCR et de la sérologie… 

C’est parce qu’il y a de plus en plus de personnes testées positives que l’on se rend compte de la contagiosité. Est-ce un problème puisque les hôpitaux se vident de leurs patients Covid ? Non ? Vous ne vous demandez donc pas pourquoi on ne précide plus les comorbidités et l’âge des patient.e.s admis.e.s en réanimation ?

Est-ce un problème que ce soit les plus jeunes actuellement les plus touchés ? Ils seraient un danger pour nos ainés ? Quel intérêt de culpabiliser la jeunesse, notamment estudiantine, et de la pénaliser financièrement avec l’achat de masques pour aller en cours ? Déjà qu’ils n’ont pas pu travailler cet été… Quels conséquences de masquer les enfants à partir de 11 ans (pourquoi pas 10 ou 12) ? Pourquoi pas dès le berceau ? Et ne dites pas qu’en Chine, c’est normal d’être masqué et qu’ils sont content de cela ! D’une, ils n’ont pas vraiment le choix, deux, c’est d’abord pour se protéger de la pollution !

Vous savez ô combien les anciens ont été touché mortellement. La majorité vivaient où ? Dans des maisons de retraite, qui sont par essence même des lieux clos où on a laissé les résidents enfermés au lieu de les aérer. On a confiné ces personnes, fragilisées par leur faibles défenses immunitaires liées à leur âge et leur médicamentations exponentielles. N’était-il pas plus judicieux de les protéger avec des protections adaptées pour le personnel et leur famille ? D’ailleurs, les couper de celle-ci n’était-ce pas les condamner davantage ? Ne parlons même pas du Clonazépam (RIVOTRIL®) que l’on a administré afin d’euthanasier les résident.e.s, qui n’allaient à priori pas s’en sortir vivants ! Des plaintes sont en cours…

Si l’on veut vraiment protéger les personnes fragiles, c’est d’elles qu’il faut s’occuper en priorité en leur donnant un réel accès au soin et à la prévention. Combien de personnes n’ont pas pu être prises en charge sous prétexte du Covid ? Ce n’est pas en muselant masquant toute la population que l’on va les aider.

L’isolement, le confinement et la communication officielle anxiogène ont généré de l’angoisse, du stress. Le lavage hydroalcoolique des mains à outrance détruit la barrière lipidique et des bactéries essentielles à notre protection. Que de bonnes conditions pour affecter nos défenses immunitaires et les faire baisser…et donner à ce virus ET AUX AUTRES une chance de plus pour nous nuire ! 

L’hiver sera prometteur ! Tant pis pour les grippés : ils seront covidés d’office et pis, c’est tout !

 

©silvano trotta Capture vidéo 

 

Des maux ?

Traitements « naturels »

 Pourquoi a-t-on interdit aux médecins généralistes de prescrire l’hydroxychloroquine ? (autorisation rétablie en douce à la mi-juillet). Pourquoi n’a-t-on pas respecter le protocole du traitement du Pr Raoult dans les essais et rendre ainsi caduques les résultats ?  Quid des pharmaciens dont la vente de masques a été prohibée ? (puis autorisée sans qu’ils en soient avertis !).

Pourquoi les pouvoirs publics ne donnent-ils pas de conseils pour entretenir et développer nos défenses immunitaires ? Pourquoi ceux qui le font – naturopathes entre autres – sont-ils dénigrés ?

Pourquoi insister lourdement sur une prévention répressive qui serait la panacée en occultant l’autre qui serait inutile et inefficace ?

 

Texte de José Gorrochategui, naturopathe :

C’est assez ennuyeux que jour
après jour et de plus en plus, au
cœur de la pandémie, les médias
ne donnent pas d’explications
sur le fonctionnement
de notre système immunitaire.
 
Nous sommes constamment encouragés à rechercher une protection extérieure qui nous sauve : acheter des masques, acheter des gel hydroalcoolique (sans préciser que ces gel ne doivent pas être utilisés pendant plusieurs jours d’affilée car, à base d’éthanol, ils élimineront la première barrière immunitaire naturelle de notre corps : les bactéries et films lipides de notre peau, qui est une barrière pour les virus… [Ceci est également dû à l’utilisation excessive de produits antibactériens ces dernières années, et à un malentendu sur le rôle des bactéries dans notre immunité, que nos corps deviennent Année plus sensible avec année.]
 
Plus nous utilisons ces gel à base d’alcool, plus perméables et sensibles aux virus devient l’épiderme… Donnons la priorité aux savons classiques !
 
Ensuite, les médias commencent à nous parler d’une solution qui viendrait aussi de l’extérieur : un futur traitement pharmacologique ou un vaccin dont les évaluations de l’autorisation de mise sur le marché seront certainement négligées pour des raisons d’′′ urgence « …
 
À quel moment a-t-il été expliqué à la population que tout le monde a la capacité de renforcer naturellement son système immunitaire en quelques jours (les jeunes) ou en quelques semaines ? Cela n’empêcherait certainement pas la propagation du virus, mais renforcerait nos défenses contre lui et réduirait donc la proportion de cas graves, afin de guérir beaucoup plus vite à la maison.
 
Pourquoi ne pas impliquer dans les canaux d’information, qui consacrent 95 % de leur temps sur ce sujet pendant plusieurs semaines, aux professionnels de la santé qui parlent de prévention, en tant que nutritionnistes, naturopathes, homéopathes,, phytothérapeutes, qui pourraient réaliser un immense travail d’information et de prévention près du public et donc atténuer les médecins qui sont en première ligne ?
 
Pourquoi ne pas dire aux gens que manger des ordures, comme les produits industriels transformés et raffinés, est la première chose qui détruit nos défenses immunitaires ?
 
Que l’efficacité de notre système immunitaire dépend strictement de la qualité de notre flore intestinale (et donc de la qualité de ce que nous mangeons)
Quels légumes et fruits vivants, crus, locaux et saisonniers sont la meilleure façon d’augmenter rapidement nos réserves minérales, nécessaires à l’immunité.
 
Pourquoi ne pas expliquer que le jeûne renforce le système immunitaire en seulement 3 jours ?
 
Pourquoi ne pas parler des avantages de la douche froide qui augmente en quelques jours le niveau de certains lymphocytes T ?
 
Pourquoi ne pas expliquer que des plantes comme l’échinacée, l’astragale, le sureau, le scaramusso, sous leurs formes concentrées, augmentent les défenses immunisées en quelques semaines ? (alors nous aurions eu le temps depuis que le virus est apparu…)
 
Pourquoi ne pas parler de l’efficacité des huiles antivirales essentielles, en plus de Vit C à hautes doses et minérales, trace comme du zinc et du sélénium ?
Pourquoi ne pas parler de l’importance de l’activité physique et des études récentes qui prouvent l’efficacité rapide du yoga pour renforcer le système immunitaire ?
 
Pourquoi ne pas expliquer que la peur est un immunosuppresseur puissant ? Et pourquoi est-ce la seule émotion diffusée en ce moment par les principaux médias qui génèrent un niveau d’anxiété qui affaiblit chaque jour de plus en plus…?
 
Pourquoi ne pas expliquer aux personnes qui ont en eux un potentiel de défense et de guérison qui est infiniment plus puissant que n’importe quelle drogue au monde et qui peut être activée rapidement ? Notre CORPS est une vraie machine de guérison.
 
En cette période où nous avons enfin du temps, il est temps de nous intéresser à notre propre fonctionnement, revendiquer notre pouvoir personnel, prendre le contrôle de notre santé et de notre avenir. »

On n’est pas obligé d’attendre d’être malade pour agir ! On peut aider notre corps comme je l’ai fait et le fait encore. Vous allez penser que ça ne doit pas être si efficace vu que je ne suis pas in fine en pleine forme.

D’une part, il n’y a pas d’alternative par rapport à mon état, et d’autre part, je ressens une amélioration au quotidien. C’est ce que j’ai pris et prend encore qui m’a permis de sortir de la phase critique ; ensuite, cela m’a permis d’apaiser les conséquences post-covid.

Je ne vais pas revenir sur ce que j’ai déjà décrit dans mes précédents articles. Cependant, sachez que « la base », c’est la Vitamine C (à forte dose), le Zinc et des huiles essentielles (tea tree, ravintsara…).

A propos de la vitamine C, savez-vous qu’en Allemagne, on la prescrit en IV ? En France, c’est interdit ! J’ai l’impression que l’on ne veut pas réellement que l’épidémie s’arrête… il y a tellement d’enjeux. 

En outre, comme il est dit dans la médecine d’Hyppocrate (on ne l’aurait pas oublié celui-là ?!) : « l’alimentation est ton premier médicament » ; j’ai donc changé de pratique, notamment en mangeant beaucoup de légumes. 

Ce chapitre fera l’objet d’un article entier prochainement.

Vaccination

   Vaccin ! Vaccin ! Vaccin ! On ne parle et ne jure que de et par cela ! Mais est-ce une solution ? Et une bonne ? Pourquoi un tel empressement ? N’y a-t-il pas d’alternatives ?

Le vaccin hors jeu de la Russie serait d’abord contre celui des grands labos et surtout contre celui d’un certain Bill Gates… On peut lire qu’il serait prêt à être commercialisé d’ici peu et efficace à 100% ! Etonnant, non !? À moins qu’il n’ait été déjà prévu de longue date, et que ce coronavirus ne soit pas si éloigné de ses semblables prédécesseurs… Mais n’allons pas plus loin, si je ne le suis pas déjà, je vais l’être : con-plotiste ! 

Vous avez peut-être lu des articles justement « complotistes », dénonçant une puce dans ce futur vaccin. Vous avez bien ri ! Et pourtant, même le Monde en parle !

Bref, je ne vais pas épiloguer sur la question. Il reviendrait à remettre en cause le principe même de la vaccination, de descendre Pasteur de son piédestal et de reviter la Médecine (celle qui fait du fric, pas celle qui soigne), qui est loin d’être une science exacte !

Après la peur…

   Une fois que nous serons tous masqués, tout le temps et partout (non, on va créer des zones et des moments de relâche, faut pas trop en imposer !), que nous aurons des distances géographiques et sociales à respecter et des lieux et jeux interdits, des personnes à ne pas / plus fréquenter (ça vous dit de ne plus jamais embrasser vos grands parents voire vos parents ?), de voir vos enfants dépérir psychologiquement (jeux et loisirs limités, interactions à minima…) et physiquement (car de plus en plus malade : allergie, asthme…), il sera trop tard pour se poser des questions. Ah bon, on y est presque…

Bien sûr, la technologie vient et viendra insidieusement à notre secours. La fiction tend à dépasser la réalité. Pensez-y.

À propos de puce, des masques en possèdent ; bon, ce n’est que pour avoir une traçabilité du lavage… Mouarf !!!! De quoi créer et cultiver la paranoïa…ou une réalité future de traçage humain ?! (avec la reconnaissance faciale).

Politiciens, médecins, même combat ! L’argent ! Les décideurs craignent plus pour la mauvaise santé du capitalisme que celle des citoyens.

 

 

Le port obligatoire du masque me semble symboliquement vouloir dire : fermez-là ! C’est un leurre qui fonctionne assez bien ! La rentrée devrait être mouvementée mais tout se met en place pour éviter les manifestations. Jusqu’à quand ?

J’ai entendu quelqu’un dire dans une vidéo : « Quand on n’a pas de millions, il faut être des millions » pour se faire entendre. C’est sûr que face au pouvoir de l’argent, on se sent faible et démunie pour lutter. Cependant, comme dit le proverbe : « L’union fait la force ». Mais bon, quelle union ? La société est tellement fracturée…

Bref…

Continuez à vous conformer, à obéir… Continuez à comploter… Continuez à vous rebeller…

Continuez ce que vous voulez, comme vous voulez..

Moi, je suis épuisé…et par conséquent, je passe à autre chose. 

Chriss Brl

~~~~~~~~~~

PS : j’ai mis un temps fou à écrire ce billet car j’ai fait moult mises à jour ; et puis, je reviens d’une semaine, au vert, en famille et entre ami.e.s, en Bretagne (ce qui m’a fait le plus grand bien). Ce n’est donc que ce dernier jour d’août que je le publie.


 

1 Complotiste : qualificatif péjoratif pour discréditer les personnes qui se posent des questions sur divers sujets de société, qui cherchent et trouvent des réponses contradictoires à la pensée du pouvoir étatique et lobbyiste. Et pourtant, ils pourraient bien souvent conclure que « c’est celui qui le dit, qui y est ! ».

C’est un peu, en termes d’insultes, tels les « Gauchistes », les Communistes, les Anarchistes… Ceux à qui on collait l’étiquette d’anticonformistes, de réfractaires à la société.

2 Entre autres, je n’arrive pas à bien me concentrer ; donc désolé si cet écrit est un peu tarabiscoté ! C’est le système nerveux sympathique / parasympathique qui est déséquilibré. C’est une conséquence possible dans toute infection virale. Je ressens comme une sorte de « crispation » dans le cou et la joue côté gauche, des bouffées de chaleur, de la fatigue et j’ai un enrouement quasi permanent. Sinon, ça va bien ! 😉


Sources hors texte :

https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-de-8h20/port-du-masque-en-entreprise-elisabeth-borne-envisage-des-derogations-quand-cest-penalisant-3987303 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=696321804287186&id=8384653093&sfnsn=scwspwa&extid=OAqwa6iKE4BPaguB&d=w&vh=e

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10223948264753875&id=1214919742&sfnsn=scwspwa&extid=cIiJNFu0vzyrriaL

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_selon-une-etude-belge-le-traitement-a-faibles-doses-d-hydroxychloroquine-a-eu-un-effet-positif-sur-la-mortalite-des-patients?id=10568595


Mes précédents articles sur le même sujet :

1-  https://des-m-hauts-et-des-bas.fr/covid-de-sens/

2-  https://des-m-hauts-et-des-bas.fr/co-vid-des-hauts-et-des-bas/

3-  https://des-m-hauts-et-des-bas.fr/co-vie-dordures/

4-  https://des-m-hauts-et-des-bas.fr/covid-19-masque-or-not-masque/


Rions un peu…

Ouais, Celle là c'est uniquement pour faire gueuler les cons…

Publiée par Didier Super sur Jeudi 27 août 2020

6 réponses

  1. Patricia dit :

    Encore un très bel article, fouillé, et illustré (bien que tout ne soit pas accessible, ne serait qu’à la fin: la vidéo de Didier Super. Désolée pais j’adore ). Merci de me donner l’occasion de ne plus passer pour une complotiste. Quoi que, je préfère passer pour une complotiste, qu’une Gnoute décérébrée. Bravo !

  2. Dhuez dit :

    Tu as 1000 fois raison et me concernant j’essaie de trouver un juste milieu tout en refusant d’être un mouton peureux … je me laisse porter par mes ressentis plutôt que par toutes ces recommandations et obligations, idem pour mon fils que je veux voir continuer à vivre ces belles années d’adolescence. L’ultra libéralisme ne me rendra pas encore plus esclave que nous ne le sommes déjà à cause du Covid, nous devons essayer de garder un minimum de liberté, rester maître de soi-même, continuer à pouvoir aimer nos proches et les rendre heureux. Prenons soin de nous et de ceux que nous aimons, prenons soin de la nature (et de notre environnement) c’est bien la seule qui nous le rendra bien ! ❤️ Bisous Cher ami Chriss et merci pour ces riches partages, ne change jamais !

  3. Iterou Ogowè dit :

    Excellent article. La pensée critique, c’est important. On ne le dit pas assez. À lire et à relire.

  4. Chriss Brl dit :

    Merci Patricia ! Oui, ça arrive que les liens / vidéos soient cassés, supprimés, censurés (hop, hop, hop, pas de gros mots !)…
    Bon, je suis bien content d’être compris et que l’on adhère à mes propos, entre com’ plotistes ! 🤣

  5. Chriss Brl dit :

    Merci pour ton com’ ! Nous sommes d’accord ! Mais je n’en doutais pas venant de toi! Gros bisous.

  6. Chriss Brl dit :

    Merci mon ami ! Qu’un écrivain* trouve mon texte « excellent », ça me rassure sur mon écriture et me donne confiance en moi, en nous.

    La pensée critique ? C’est ce qui nous sauvera ! (entre autres).

    * D’ailleurs, ça me donne une idée ! Je pourrais faire un billet sur tes ouvrages, ton parcours… On en parlera lors de ma venue dans ton fief… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

87 Partages
Tweetez
Partagez87
Partagez