Vide.

 

Le temps s’est arrêté, le ciel s’est assombri;

La rage m’a fout broyé dans le feu de l’ ennui.

Les cris résonnent dans le silence de l’espace infini.

Plus de repère, plus d’allégresse, plus d’envies.

Le fruit de la passion est devenu plus que pourri:

Ainsi va l’ Amour des cœurs et des âmes désunis.

 

 

Hiver 2011-2012   © Chridriss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez