Tudo é possivel !

 

Qu’il pourrait-être compliqué de savoir encore aimer,

Quand le coeur a été si souvent trahi, frappé, blessé !

Oui et pourtant ! Et pourtant, oui, tout peut s’ oublier…

Les affres, les cris, les pleurs, les mensonges, les années…

Perdus… dans la nostalgie, dans les soupirs, dans l’ adversité.

 

Ne saurait-on plus comment, quid de la vie, à nouveau, romancer ?

Aurions-nous oublié la joie, les rires, les mots aimants à partager ?

Les douleurs s’ estomperont; les plaies presque bientôt cicatrisées…

Le passé disparaîtra peu à peu; les âmes ne seront plus fatiguées.

Ne resteront que de vagues souvenirs de nos amours passées.

 

L’Aube d’ une renaissance est in fine au présent conjugué :

C’est la pleine et entière conscience enfin à nos yeux révélée;

Les chants de la confiance chantent notre Amour enchanté;

Et la foi s’ouvre à l’ évidence dans nos cœurs harmonie et…

Les champs du possible se cultiveront à deux ma bien aimée !

 

 

le 08/12/2010 – © Chridriss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez