Tristesse et désolation…

      Je ne pensais pas que mon premier article de 2015 ferait suite à un fait tragique et pas seulement tragique… Point besoin de le nommer.

Évidemment, je condamne toutes les atrocités de TOUS les fanatismes, qu’ils soient (prétendus) religieux ou pas. L’horreur ne doit rien justifier. Ni le meurtre. Ni les récupérations.

Je ne voulais pas écrire sur ce sujet. Non pas parce que je n’aime pas la liberté d’expression ; bien au contraire mais parce que l’expression de ma liberté, c’est aussi – parfois – de me taire… Oui, me taire par solidarité avec celles et ceux qui n’ont pas droit à la parole, ici et ailleurs.

Néanmoins, après avoir lu, vu et entendu tout et son contraire en une somme incommensurable de « bêtises » plus ou moins abjectes sur le net et ailleurs, j’ai écrit un très long article…

In fine, entre me taire ou publier un pavé, j’ai choisi une juste mesure : dire à demi mots; chuchoter  au creux de votre oreille.

         Pourquoi ?

Parce que d’un journal à une imprimerie, l’encre a beaucoup trop coulé…

Parce que la distance et la réflexion sont nécessaires…

Parce que je ne peux ni ne veux me voiler la face derrière l’émotion ; celle-ci peut rendre aveugle et sourd…

Parce que je n’ai pas une indignation sélective. Quid des millions de morts passés sous silence hors de France ?

Parce que Charlie n’était plus Charlie depuis bien longtemps…

Parce que je suis fatigué de tous les maux de la société…

Je souhaite juste que les personnes victimes de ces crimes ô dieu-x, puissent reposer en paix, au-delà des hommages convenus et des polémiques habituelles et stériles.

Que la paix et l’amour guident nos pas !

      Chriss 😉

                                  © chridriss – Le 11/01/2015.

Citations :

« Celui qui tue un homme, tue toute l’humanité » Le Coran, Sourate 5, Verset 32.

« On finit par créer un danger, en criant chaque matin qu’il existe. » Émile Zola.

« […] Un climat d’intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s’installe et fait tache d’huile. L’intégrisme musulman a donné le «  la », mais d’autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple. Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent. Les Juifs en feront autant en Israël. Il suffit pour cela que des groupes ultra-nationalistes, et donc s’appuyant sur les ultra-croyants, accèdent au pouvoir. Ce qui n’est nullement improbable, étant donné l’état de déliquescence accélérée des démocraties. Le vingt et unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. […]  François Cavanna, écrivain, un des fondateurs de « Charlie Hebdo » ; mai 1994.

« NAUSÉE. La liste des affreux qui vont défiler demain à Paris s’allonge toutes les heures : dictateurs, criminels de guerre, exploiteurs, oppresseurs, tueurs de journalistes, de syndicalistes et de militants pour les droits démocratiques, affameurs et saigneurs des peuples du Sud, de l’UE et d’ailleurs… Personne ne va manquer à l’appel.
Un genre de Forum Antisocial Mondial.
L’ampleur de la récupération politique est sans précédent, et crée un vrai malaise chez celles et ceux qui auraient aimer défiler pour témoigner de leur authentique tristesse et de leur sincère colère après ce qui s’est passé mercredi.
Nous avons tous et toutes nos forces et nos faiblesses, nos doutes et nos certitudes, nos émotions et leur lot de paradoxes et de contradictions. Celles et ceux qui veulent défiler demain à Paris ne sont pas des alliés objectifs des affreux. Celles et ceux qui ne veulent pas y aller ne sont pas des alliés objectifs des terroristes.
J’invite toutefois chacun-e d’entre nous à se dire qu’on peut avoir le coeur chaud et la tête froide, et à se demander contre qui cette coalition des affreux, qui s’en fichent éperdument des libertés individuelles, des droits démocratiques et de la justice, est dirigée.
À se demander également quelles peuvent être les « valeurs » au nom desquelles ils vont se retrouver à Paris.
À se demander, enfin, comment ils utiliseront, à l’avenir, cette apparente communion, ce « nous » dont ils se revendiqueront pour justifier le pire.
Et à en tirer toutes les conséquences, pour demain, mais aussi et surtout pour après-demain. » Julien Salingue

À lire :

https://bouamamas.wordpress.com/2015/01/11/lattentat-contre-charlie-hebdo-loccultation-politique-et-mediatique-des-causes-des-consequences-et-des-enjeux/

http://blogs.mediapart.fr/blog/patricjean/100115/refusons-cette-manifestation-hypocrite

Pas de réponses

  1. Marie Kléber dit :

    Merci pour ce texte Chris. Pas facile de trouver les mots face à tout ça. J’avoue avoir eu un peu mal face à ce soulèvement populaire. Qu’en est-il des autres drames qui se déroulent de l’autre côté de la terre?
    Les français se lèvent quand ils sont touchés. Celui qui meurt à leurs côtés ne le mérite pas. Enfin c’est un autre débat.
    Aujourd’hui je pense à ceux qui sont partis et surtout à ceux qui restent avec leur chagrin et leur lot de « pourquoi? »

  2. mindak dit :

    Bonjour. Un grand bravo pour ce blog ! Je me permets de partager le mien ici car il me semble que nous partageons des idées et points de vue très semblables
    https://refletsmigrationminorites.wordpress.com/
    Merci et à bientôt

  3. Chriss FV dit :

    Oui, Marie, l’indignation est sélective…

  4. Chriss FV dit :

    Merci pour vos compliments !
    En effet, nous avons « des idées et points de vue » en commun… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez