Qu’on se le dise…

J’ai découvert le blog : « L’enfer, c’est les cons« . Il m’a inspiré ce texte que j’ai transmis à l’auteure.

                                   —————————–

   Une grande partie des écrits de l’auteure de ce blog CONcernela CONnerie humaine (l’expression est faible mais le constat est fort) ; surtout celle que les CONs génèrent à son travail. Pour CONtrer leur bêtise (je suis poli et diplomate…), elle leur CONsacre du temps en CONsignant CONscieusement, avec CONstance (non, ce nest pas une collèguealliée, ni même une CONsoeur), leur CONservatisme, leur CONdescendance, leurs CONtradictions (entre autres)…

Tous CONstipés des neurones – pour peu qu’ils en aient – ces types-là ! (oui, ce sont surtout des mâles !).

À l’évidence, vous ne trouverez point de compassion dans ses écrits mais en quelque sorte, si j’ose dire, ça en deviendrait presque une passion pour les CONs… (sourire).

Cette blogueuse blagueuse (oui, y’a d’l’humour) CONstitue, très justement, à charge des « dossiers » CONsistants. Nonobstant, elle aura beau CONspuer (en 1 mot ?) leur CONsternante stupidité voire sommer les CONs d’arrêter de l’être : ils resteront toujours (la CONnerie est-elle CONgénitale, CONsanguine ?) des CONs ! Que l’on soit radical ou CONsensuel, rien ne changera… Malheureusement…

Ceci dit, je me délecte à la lecture de ses CONsidérations sur la CONdition misérable de l’homme.

Vous me direz : « on est tous le con de quelqu’un » ; certes, mais là, vous verrez que ça frise des sommets ! Ce sont des CONs majuscule (non, ce n’est pas une insulte) ! Elle CONcentre autour d’elle dans son job un CONglomérat de CONs ! Tant c’est énoooorme (dit avec la verve luchinienne), qu’un jour, je lui ai demandé si ses récits étaient fictifs ou pas !

De bons CONseils – aussi –, l’auteure se CONsole (peut-être)en lâchant sa plume acerbe et drôle, faisant fi d’éventuelles fâcheuses CONséquences… Hop ! CONgédiée car CONspiratrice ( ?) ! (j’ai ainsi demandé son accord avant publication car je ne voudrai pas que mon article lui CONfère un statut précaire en étant complice malgré moi ; d’autant plus que ses écrits ne sont pas spécialement provocateurs : le but n’est pas de se faire virer. Il ne faudrait pas qu’elle soit CONdamnée à quitter son entreprise.

Cependant, je lui souhaite de ne pas CONsentir à « lâcher l’affaire » et à tenir bon mais aussi à ne pas CONsumer toute son énergie dans cette lutte car c’est peine perdue…

Bref, que ce billet l’encourage et lui permette de continuer à écrire, car ça fait du bien et ça permet d’éviter de CONsulter un psy… Non, le travail, ce n’est pas la santé…

   Bonne découverte et bonne lecture !

                         Chriss 😉

                                                                                                         Le 31/07/2014 – © chridriss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez