Quand on…

           Hello !

     Ça va la vie ? Perso, je ne vous dirai rien ici en ce qui me concerne… On s’appelle ?! 😉

Je peux juste vous confier que je savoure mon éloignement des réseaux dits sociaux (je ne suis plus que sur LinkedIn). Et je vous assure que l’on vit très bien sans Facebook, Twitter & Co ! (et les grands groupes de e-commerce).

De plus, j’ai l’impression que ma présence numérique ne manque à personne… Mon silence vaudrait-il plus que mes écrits ?

Je n’ai pas abandonné le clavier pour autant : mes mots sont surtout en vers et ces derniers sont pour mes collègues… Mais chut ! C’est une surprise…

À noter, en passant, que j’ai supprimé mon blog de poésie mais vous pouvez retrouver mes poèmes publiés ici.

Si je n’ai rien posté depuis mon dernier article, en Février 2021, c’est qu’il m’a semblé que d’être mal perçu, mal compris, dénigré…n’avait aucun intérêt, d’autant plus que c’est nocif à mon équilibre. Certes, j’aurai pu écrire sur d’autres sujets que ce qui préoccupe tout le monde depuis déjà trop longtemps… Mais bon…

Bref…

Mais comme je suis toujours dans la recherche de la compréhension de la société humaine, cela m’a amené, malgré tout, à écrire ce court article.

Souvenez-vous ce dont je vous parlais dans mon billet des vœux 2021 ? D’aucuns ont bien (sou)rient… N’était-il pas question de ce monde actuel ?

D’ailleurs…

Quand on a…

   Quand on a entendu qu’un nouveau virus commençait à faire des morts en Chine, on nous a refait le « coup de Tchernobyl » …

Quand on a commencé à être légitimement inquiet, on nous a rassuré avec tellement d’insistance…

Quand on a cherché désespérément à se procurer des masques, qui pouvaient être utiles en lieu clos, on nous a dit qu’ils ne servaient à rien…

Quand on a voulu agir préventivement et se soigner différemment, on nous en a empêché donc mal traité…

Quand on a été malade, on ne nous a pas pris en charge ou alors souvent trop tard dans un état grave…

Quand on a constaté que, quasi majoritairement, les plus faibles étaient emportés, on nous a fait croire que c’était notre sort à tous en jouant avec notre peur la plus intime : celle de la mort…

Quand on a été contraint d’abandonner nos anciens dans la solitude, on nous a laissé entendre que c’était pour le bien de tous…

Quand on a voulu enterrer nos défunts dignement, on ne nous a pas permis de faire le deuil…

Quand on a eu des masques à foison, on nous a obligé à en porter nulle part et partout…

Quand on a été confiné, on nous a inculqué une autre manière de consommer (la livraison), d’étudier et de se former, de travailler et consulter un médecin (le distanciel et la visioconférence)…

Quand on a eu le droit de circuler, en s’autorisant soi-même, on nous a verbalisé pour avoir voulu respirer l’air de la mer, de la campagne, de la montagne…

masque en forêt
®DR

Quand on a émis des doutes sur la politique sanitaire, qu’on a cherché des réponses, on nous a traité de menteurs, de « complotiste »…, on nous a mis au pilori, avec injonction de se taire…

complotiste 2020 - 2021
®DR

Quand on a une expérience de soignant de terrain, on nous rétorque que l’on est pas médecin…

Quand on n’a pas de Pass sanitaire vaccinal, on n’a plus la possibilité d’être soigné à l’hôpital, de consulter…

souris vaccinées
®DR
N'empêche.
®Isabelle Duchâteau

 Quand on a…

 

    Tout cela nous a fait bien marrer (jaune) mais il me semble que l’on nous a assez fait rigoler ! Maintenant, il est temps d’être sérieux, de raison garder, d’être ouvert à d’autres interprétations de la vérité, à d’autres courbes, à d’autres chiffres…

On nous a menti, trompé, manipulé. Ne me dites pas que vous avez encore confiance dans cette politique sanitaire ? Que vous pensez que l’on vous veut du bien ?

Quand on aura…

    Quand on aura une économie au plus mal, des pénuries…, de la violence dans la rue, des règlements de compte, des suicides à la pelle…, on dira que l’on ne savait pas, que l’on a obéit parce que l’on n’avait pas le choix ?

Quand on aura perdu tout accès à la culture, aux loisirs, à tout ce qui fait le lien social, tel des « robots » lobotomisés, on dira quoi à nos enfants ?

Quand on aura cédé au chantage de l’obligation vaccinale et du Pass sanitaire, il nous restera quoi ?

Quand on aura dépossédé l’hôpital de ses soignants, et que l’on fermera encore et toujours des lits, des services, on mourra dans la rue ?!

Quand on aura enfin compris que la vaccination est une manipulation génétique expérimentale mondiale, que raisonner en terme de bénéfique/risque est une aberration, que les variants à l’instar du virus lui-même sont un prétexte pour nous enfermer dans un système sans fin, on aura perdu trop de temps pour inverser le cours de l’histoire !

Quand on aura perdu notre humanité, on sera tous des cons !

« On » est un con ! dit-on. Mais qui est le con qui a commencé ?

Qu’on se le dise…

Bonne continuation ! Que Dieu / le destin vous protège !

 

Chriss Brl

 


 

Lui, et tant d’autres, nous avaient pourtant prévenu…

7 réponses

  1. Moos dit :

    Lu
    Et « quand on a
    été applaudi à 20 h00, porté en héroïne et héros, avec des sacs poubelles et des masques artisanaux.
    Quand on a
    Porté à bout de bras les services, pendant que l’on fermé des lits et hôpitaux.
    Quand on a
    Exprimer notre désarroi et que pour seule réponse a été le mépris
    Etc

  2. Chriss Brl dit :

    En effet ! Merci de ton ajout ! Il y en aurait tant d’autres « Quand on a… »

  3. LE GALL dit :

    Le monde tourne à l’envers. Ils ont arrêté l’hydroxycgloroquine pour 0 mort et ils continuent a vacciner alors qu’il y a des effets secondaires graves voir mortelles….

  4. Chriss Brl dit :

    Oui, c’est clair ! Et l’ivermectine et tant d’autres moyens de (se) soigner avant que l’état du patient ne s’aggrave…

  1. 14 septembre 2021

    […] Ps : Avant de lire cet article, je vous invite à lire le précédent : https://des-m-hauts-et-des-bas.fr/quand-on/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez