Désa-voeux ?

     Souvenez-vous ! L’an dernier, pour les vœux, j’avais publié un billet sur le temps qui fuit. Je vous parlais de l’embrasement de la société à cause des injustices, de la « fin des temps » et de l’espoir d’un renouveau…

Pfff… C’était sans présager de l’aventure covidesque des néo-temps modernes (oui, je suis Charlie…Chaplin ! 😉).

Cette année 2020 – bis repetita – nous a secoué encore plus que 2019. Jamais 2 sans 3 a-t-on l’habitude de dire ; eh bien, je pense que 2021, dans la continuité, ne sera pas non-plus de tout repos !

Un bilan s’impose… Désolé de plomber l’ambiance mais…gardons toujours l’espoir en des jours meilleurs ! 

Sous le signe du Covid…

   Nous sommes entrés dans l’ère du Versus (le Verseau a aussi choppé le virus !) dans la Maison du Confinement, une sorte de Prison de la Santé – en un alignement exceptionnel avec Jupiter – pourrais-je dire pour paraphraser les astrologues. En effet, 2021 sera centrée sur le1 Covid. L’année nouvelle – clin d’œil aux métiers de bouche – sera probablement cuisinée entre con-finements, dé-con-finements, re-con-finements, couvre-feux…, masquée, distanciée, entre maison et travail, à la sauce vaccinale bien pimentée. Gare à l’indigestion !

Dans la Maison France.

État des lieux : champagne Ruin’art !

 

   L’économie s’effondre. Les petits commerces en général disparaissent au pro-fil des diktats sanitaires et la majorité d’entre eux ne rouvrira jamais plus. Les coiffeurs sont sur le fil du rasoir. On ne se fait plus une beauté au salon. La plupart des restaurants, même étoilés, ne font et ne feront plus jamais bouillir la marmite ! Exit la glace en terrasse, le p’tit café du matin au comptoir, la pinte du soir… Le virus a mis les bars en parallèle des salles de sport : fermeture car non-essentiel ! Quoi !? Être ensemble est pourtant l’essence même de la vie.

 

 

La culture ou du moins son accès se meurt. Covid Attack : César du Meilleur film de l’année 2020 ! Un comble ! Quelle minable plaisanterie ! Le scénario et les acteurs étaient pourtant particulièrement mauvais… Sûrement un complot ! 😉

Il fut un temps où la toile n’était pas (que) le web et « se faire une toile », c’était aller voir un film au ciné. C’était quand déjà la dernière séance ? Exit les étoiles dans les yeux et aussi les toiles peintes… Muses et musettes des bals perdus

« Où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisirs » ; généreux l’État ? Des aides ?! Quelles aides ?! De la poudre de Perlimpinpin !

Il parait que la dictature commence où s’arrête la culture…

 

 

La précarisation (deux millions de personnes au RSA, 100000 allocataires supplémentaires ces 6 derniers mois) sera exponentielle : le chômage s’annonce massif et la détresse psychologique et les suicides aussi… Et pas que dans « les villes de grande solitude »… 

Tout ça à cause d’un virus létal à 0.05 % ! Chercher l’erreur !

 

 

Comment ne pas penser que le virus n’est qu’un prétexte ? Et si, contre toute logique rationnelle, le minuscule cachait le majuscule comme l’arbre cache la forêt ?

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Les bailleurs, vers une rupture du contrat (social) ?

Décours de la méthode

   

   Dans la Maison France, les proprios condamnent des portes, murent des fenêtres, obstruent l’évacuation des zozos usées ; ils jouent avec leurs locataires comme le chat avec la souris, comme un pervers narcissique manipule sa femme. Le plan est diabolique ! D’aucuns parlent même de satanisme…

Dans l’hypothèse où le virus est un leurre, comment faire pour attirer le poisson dans la nasse ? Il suffit d’observer l’humain – enfin, ce qu’il en reste – notamment sur les réseaux sociaux, qui s’exprime sans nuance, sans effort de compréhension, sans respect… Où sont passés l’esprit critique, le discernement, le bon sens ?

La binarité de pensée et l’immédiateté de notre société, voire de l’humanité, arrive à son apogée : elle est la clé de voute de la « guerre » de l’information mise en place par le gouvernement à l’envers des citoyens et entre les citoyens eux-mêmes.

Sa communication oppose, d’un côté, ce qui peut ressembler, pour certains, à une désinformation (version officielle biaisée, contradictoire, absurde…), propagande gouvernementale, fomentée par l’État et les grands groupes industriels lobbyistes (la “pensée unique » ou « dominante »), colportée par tous les médias mainstream, basée sur la peur et la culpabilisation – d’aucuns y voient derechef une dictature sanitaire – et d’un autre côté, une ré-information (ou du moins une version dissidente) par des personnes conscientes dites éveillées, celles que l’on affuble des termes complotiste/conspirationniste/rassuriste, ou simplement ceux qui ne croient plus en rien, et/ou qui cherchent à tout prix à découvrir LA vérité.

Cette communication vérolée (le virus le plus dangereux n’est peut-être pas celui que l’on croit) a créé une division abyssale, pour ne pas dire incommensurable (pour mieux régner) : la société se partage et se définit dorénavant entre les pro et les anti (confinements/masques/vaccins…).

Bien sûr, les polémiques sont légions et la bataille des fakenews fait rage. Elles ne sont évidemment pas l’apanage d’un seul camp… Et les fact-checkers, soi-disant sensés rétablir la vérité ne sont pas en reste non-plus, vu leur compromission avec la presse « d’État ».

Toute la population, toutes strates politiques et idéologiques confondues, s’affronte, d’un extrême à l’autre ; chacun tirant la couverture à soi encore plus que d’habitude. Nous sommes en hiver mais quand même…

Ce n’est plus une « fracture » sociale mais bien, un polytraumatisme physique et mental. Cela ne peut conduire – je le crains fort et je ne suis pas le seul – qu’au chaos, à une guerre civile. Ou pas !

 

 

L’avant-goût nous est donné par le contrôle de la population et sa répression, exercés par les organes de sécurité de l’État : le glissement sémantique de « Gardiens de la paix » vers les « Forces de l’Ordre » n’est pas anodin… Cela aurait dû nous alerter.

Mais à qui profite le crime ?

L’ultralibéralisme au pouvoir.

 

    La gouvernance d’un pays, c’est d’abord la finance et les lobbys. En France, Bernard Arnault (LVMH) a doublé sa fortune – de 69 à 148 milliards – depuis mars dernier. En quelques mois, les dix personnes les plus riches du monde ont accru leurs fortunes, déjà très conséquentes, de 400 milliards de dollars, notamment Jeff Bezos (patron d’Amazon), Larry Page (Google), Mark Zuckerberg (Facebook).

Comme dans tous les pays, les riches industriels possèdent les principaux médias.

Voici pour la France :

 

 

Mais aussi la téléphonie, la communication et la publicité, le BTP, l’agroalimentaire (liste non-exhaustive). À l’évidence, ils se partagent le gâteau avec Big Pharma. Ils sont évidemment tous des proches du gouvernement et atteignent des sommets tant au CAC 40 que dans la magouille : conflits d’intérêts, corruptions, évasion fiscale…

Ils possèdent même les instituts de sondage ; c’est bien pratique !

 

 

Et cette même presse touche des subventions de l’État – donc nos impôts – depuis une quinzaine d’années…

 

 

Bref, pendant que les élites se gavent, les « gens d’en bas » consomment comme des cons, sommés de payer de plus en plus de taxes, et devraient maintenant rembourser la dette ! Quelle dette ? Celle que l’État creuse volontairement et copieusement avec l’argent de la Banque Centrale Européenne… L’argent est déjà virtuel.

 

 

Et c’est le péquin au RSA/le chômeur/le migrant (plus d’une centaine de ces personnes meurent chaque mois lors de la traversée de la Méditerranée) que l’on accuse de tous les maux… 

 

 

Les locataires, entre hypnose collective et désobéissance civile ? 

   Face aux bailleurs, puissant mastodonte s’il en est, les simples locataires-citoyens se plient aux ordres (ce ne sont plus des conseils, des indications, des précautions…) au détriment de leur humanité, de leur dignité, de leur libre-arbitre…

Ils s’endorment dans le ronron de la tv, nourris de nouvelles catastrophiques, abreuvés de divertissements aliénants, portent le masque pour ne pas risquer l’amende au lieu de se renseigner si eux-même et leur enfant en souffre, rompent le lien social et familial en laissant leur aïeux dans la solitude…avec Rivotril testamentaire ! Comment est-ce possible de ne pas réagir ?

Le peuple est un mouton dit-on. Il est vrai que la majorité est silencieuse. Jusqu’à quand ? 

Il ne faudrait pas qu’ils se rendent compte qu’ils sont victimes d’une supercherie, d’un vice caché dans le contrat…

Comment ne pas penser à cela, après avoir tout perdu, après avoir été déconsidérés, injustement punis, condamnés à s’enfermer dans leur maison-prison (quand ils en ont une !), conditionnés à vivre dans la peur, ce puissant hypnotique ?

Comment ne pas être révolté ? Comment ne pas vouloir donner des coups de pieds dans la fourmilière de l’oligarchie ?

Ils en ont marre depuis trop longtemps…et certains réfléchissent ! Bon, pas tous, loin de là… Se poser des questions, qui plus est, quand on en vous en empêche, est une nécessité vitale ! 

Questionnement légitime

   

   Où est la vérité ? Où est le mensonge ? Comment faire la part des choses dans ce tourbillon de vanités, de perversion, de manipulation ?

J’ai fait une synthèse de toutes les questions, recueillies çà et là, dont on est en droit de se poser (merci aux contributeurs). J’y ai apporté mes propres interrogations.

POURQUOI ?!

– Pourquoi tolérer que l’économie de la France (et pas que) sombre ainsi ?

– Pourquoi n’a-t-on pas consulté le peuple au sujet de la gestion de cette épidémie ? Pourquoi le vocabulaire utilisé pour dépeindre cette situation sanitaire est celui de la guerre ? Pourquoi tous les médias mainstream ont la même approche de cette situation ? Pourquoi ceux-ci et les réseaux sociaux ont augmenté de manière exponentielle la censure ces derniers mois, notamment la censure Facebook-hyène algorithmée (j’en ai fait l’amère expérience) ?

– Pourquoi Bill Gates a réuni ses « copains » en octobre 2019 pour simuler une pandémie de coronavirus dans le monde entier ? Pourquoi finance-t-il en partie l’OMS et autres organisations (et le journal Le Monde) ? Pourquoi on écoute davantage un informaticien milliardaire qu’un médecin de terrain ? Pourquoi et à quoi sert le forum Davos ?

– Pourquoi et comment le mari de A. Buzin est lié au laboratoire P4 de Wuhan ? Pourquoi celle-ci a-t-elle classé l’hydroxychloroquine dans la catégorie des substances vénéneuses dès le début 2020 alors qu’elle est reconnue utile contre les coronavirus depuis au moins 2005 ? Pourquoi le Lancet a publié une étude fausse sur l’hydrochloroquine ? Pourquoi les conseillers scientifiques de Macron sont écoutés alors qu’ils sont corrompus, « payés » par Gilead, laboratoire qui vend le toxique Remdesivir ? Pourquoi vouloir imposer ce dernier ?

– Pourquoi les autopsies ont été interdites sur les personnes décédées au printemps ? Pourquoi l’État n’utilise pas les lits des cliniques privées, en situation de tension ? Pourquoi l’État a gazé en 2019 les soignants qui demandaient plus de moyens ? Pourquoi l’Etat n’a pas ouvert de nouveaux lits de réanimation après le printemps (sachant le propre de la réa, c’est de fonctionner « à flux tendu ») ?

– Pourquoi n’a-t-on pas fait tout un scandale en 2017 alors que la grippe a été un peu plus meurtrière cette année-là ? Pourquoi ne dit-on pas que le taux de mortalité du Covid est identique à celui d’une mauvaise grippe (disparue des statistiques des causes de décès cet hiver) ? Pourquoi ne dépense-t-on pas autant d’énergie et d’argent pour traiter et diminuer l’incidence de maladies dont le taux de mortalité est plus élevé (maladies cardio-vasculaires, cancer, diabète, tuberculose…) ? Pourquoi parle-t-on peu de la vague de dépressions et suicides que cette situation cause ?

– Pourquoi n’entend-t-on jamais parler du système immunitaire ? Pourquoi les médecins qui ont une approche alternative2 sont ignorés voire agressés sur les plateaux TV ? Quid de la décrédibilisation de la Médecine qui soigne au profit de celle qui fait de l’argent, les arguments fallacieux, les procès d’intention, les vérités et verdicts sans appel des scientistes au détriment des vrais scientifiques ?

– Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’hospitalisations massives ou de décès en juin avec la fête de la musique, et en juillet/août avec les manifestations, déplacements, rassemblements touristiques ? Pourquoi connaissait-on la date du reconfinement (28 octobre) depuis cet été ? Pourquoi nous parle-t-on d’un éventuel 3eme reconfinement en janvier ?

– Pourquoi une ballade seule en forêt, à la plage, en montagne est dangereuse ? Pourquoi interdire la libre circulation et de manière aussi stupide ?

 

 

– Pourquoi acheter un livre a été un problème ? Pourquoi les métros sont toujours restés ouverts ? Pourquoi un confinement, un couvre-feu, un état d’urgence pour un virus qui tue moins que la grippe ? Pourquoi in fine n’y-a-t-il pas de preuves de l’efficacité des confinements ?

– Pourquoi n’y-a-t-il pas de preuves de l’efficacité des masques ? Pourquoi a-t-on interdit la vente de ceux-ci aux pharmaciens ce printemps ? Pourquoi l’interdiction puis l’obligation de le porter ?

 

 

– Pourquoi les tests PCR ne sont-ils pas identiques sur tout le réseau national/mondial ? Pourquoi ont-ils un cycle d’amplification élevé en France ? Pourquoi change-t-on d’indicateurs constamment pour faire des statistiques ?

– Pourquoi les vaccins (qui n’en sont pas tous un), sans publication d’études, ni réelles preuves d’efficacité, devraient être acceptés par la population ? Pourquoi les politiques et décideurs ne veulent pas se faire vacciner ? Pourquoi tant de précipitations ? Pourquoi un fichage des non-vaccinés ? Pourquoi inciter à la délation ?

 

 

– Pourquoi promeut-on avec autant d’insistance les compteurs Linky ? Pourquoi l’installation des antennes 5G a été accélérée aussi rapidement pendant le confinement ? Pourquoi les études de sa potentielle dangerosité restent confidentielles ? Lien vidéo

– Pourquoi est-on complotiste – et traité de pestiféré – dès que l’on se pose des questions et que l’on avance des hypothèses différentes de la version officielle ?

 

 

POURQUOI ?!

POURQUOI ?!

POURQUOI ?!

 

Droit de réponses : l’asservissement

  Au-delà de ces questions, il me semble important de chercher à comprendre le lien de subordination entre le gouvernement et le peuple. Après l’avertissement, l’asservissement !

Pourquoi le peuple est-il si obéissant ? Pourquoi in fine manifeste-t-il si peu son mécontentement, ses désaccords ?

 

 

À ce stade, il convient d’étudier l’ingénierie sociale et la manipulation de masse (voir liens en bas de page).

 

 

 

Je vous invite à visionner ces vidéos : https://www.youtube.com/watch?v=PELRAy3CW3M et https://youtu.be/Gks_3hnXQCE.

Je ne vais pas m’étaler sur ce sujet. Faites vous-même des recherches !

Et d’aborder maintenant une possible finalité à ce traitement de la pandémie : l’aspect sanitaire ne serait qu’une caution à une dictature mondiale.

 

Dans la Maison Terre

   La situation en France n’est pas unique : elle est planétaire. Et son traitement politico-sanitaire l’est également !

Bien sûr, de là à adhérer au « concept » du Nouvel Ordre Mondial… Il n’y a qu’un pas qui a été franchi notamment dans le film-documentaire Hold up.

Bien sûr, celui-ci a induit une polémique ; il fallait discréditer les propos des réalisateurs ! Pourquoi ?

Bien sûr, cela dépasse l’entendement. Plus c’est gros, plus ça passe…

Bien sûr, la science-fiction ne serait rien, la réalité serait bien pire…

Vous pensez que c’est encore un délire de complotiste ?   

Souvenez-vous, nous avons été prévenus…

 


 

 

 

 

 

Peu importe que cette personne s’exprime dans un média dit d’extrème droite, c’est son propos qui est pertinent.  Il est nécessaire d’aller au delà du support. C’est, entre autres, ce clivage qui divise les citoyens. Toutes paroles sensées doit être entendues. 

 

Un nouveau paradigme est possible !

Le réveil…

   

    Si nous ne voulons pas être totalement réduits à une forme d’esclavage, il est temps que cesse cette mascarade ; c’est bien de cela dont il s’agit ! 

Un mouvement est en marche pour reprendre le contrôle de nos vies, de notre liberté ; des citoyens conscients et lucides des enjeux de la société de demain se mobilisent partout. 

De nombreuses actions en justice existent déjà, des collectifs d’avocats se montent pour dénoncer les exactions de l’État.

 

 

Intervention de Me Carlo Brusa, Réaction 19.

Peu de médecins ont le courage de dénoncer la politique sanitaire : l’Ordre des Médecins, pourtant épinglé par la Cour des Comptes, règne en maitre absolu. Certains comme le Pr Peronne sont au front depuis le début. Lire cet article où, avec d’autres médecins, il attaque le décret limitant la liberté d’expression des médecins. De nombreux autres médecins commencent à réagir.

 

 

 

 

 

 

 

Cette fois, « Le changement, c’est maintenant ! » doit être appliqué.

 

 

Voici un pensum publié sur les réseaux sociaux auquel j’adhère :

ON VA Y ARRIVER 🌈💞🌈 ENSEMBLE !

    Nous venons tous au monde sans rien et nous repartirons sans rien… le morceau au milieu s’appelle la VIE… la vie est un cadeau précieux.

Aucun de nous ne sait combien de temps ce cadeau durera, alors profitez de chaque seconde, chaque minute et chaque heure de chaque jour… vivez, aimez, prenez des risques, pas des ordres… soyez gentils, soyez tolérants et soyez heureux… ne perdez pas une seconde de plus à attendre que les choses changent…

Je suis préoccupée par le fait que des personnes soient qualifiées de théoriciens du complot, simplement parce qu’elles remettent en question certains motifs gouvernementaux, corporatifs et industriels, ou parce qu’elles remettent en question les lois arbitraires qui révoquent nos droits humains fondamentaux.

Je ne consens pas à ce que le gouvernement prenne des décisions concernant ma santé. Ils ont été élus pour me servir, pas pour me contrôler.

Je ne consens pas à vivre dans un État policier.

Je ne consens pas à la censure extrême qui s’exerce sur les plateformes de médias sociaux à l’encontre des médecins, des scientifiques et des militants, qui présentent et défendent des données valables qui remettent en question le « récit officiel » auquel les médias voudraient nous faire croire. Cela me préoccupe bien plus que le virus.

Je ne consens pas à ce que les citoyens soient suivis et tracés.

Je ne consens pas à ce que le gouvernement prenne des décisions sans un processus démocratique.

Je ne consens pas à ce que des politiciens, ou toute autre personne, qui ont un « intérêt financier » lucratif dans l’industrie pharmaceutique, prennent des décisions concernant ma santé et mon bien-être.

Je ne consens pas à ce qu’on me dise que toutes ces décisions sont prises pour ma propre sécurité.

Je ne consens pas à censurer la liberté d’expression sous prétexte de me protéger contre la diffusion de fausses informations.

Je ne consens pas à la fermeture de petites entreprises alors que des sociétés multimillionnaires restent ouvertes.

Je ne consens pas à être étiquetée « antivaccin », simplement parce que je m’inquiète des vaccins OBLIGATOIRES ou des procédures précipitées, sans protocoles appropriés – en particulier ceux à haut risque, avec des tests limités qui sont jugés très rentables pour les intérêts les plus douteux.

Je ne consens pas à la quantité de division et de haine qui est encouragée entre les amis et les familles, simplement pour maintenir des croyances opposées, ou pour parler ouvertement de ce qu’ILS croient.

Je ne suis pas d’accord avec l’idée que les produits pharmaceutiques et les vaccins sont les SEULS moyens de prévenir ou guérir les maladies… le rejet pur et simple d’une bonne nutrition et de la prévention et des thérapies naturelles est très discutable

Je ne consens pas à ce que les médias ne couvrent que des « cas » trompeurs, ou des décès grossièrement exagérés, alors que le taux de survie est immensément plus élevé. La peur paralyse l’immunité, alors pourquoi ne parlons-nous pas des excellents taux de guérison (99,9%), des traitements et des thérapies efficaces ?

Je ne consens pas à l’absence de soins et de considération pour les patients « covid long » et « non-covid » pour le cancer, les maladies cardio-vasculaires et d’autres affections mettant la vie en danger. à qui l’on a refusé l’accès aux traitements, consultations et opérations essentiels. Leur vie compte aussi !!!

Je ne consens pas aux « assignations à domicile » et aux « confinements »… rester à la maison ne protège pas contre la violence domestique, les abus sexuels, la dépression, l’anxiété, la perte de lien social et le suicide, qui coûtent beaucoup plus de vies que le virus.

CE QUE JE CONSSENS :

 Être un(e) penseur(se) libre et critique.

 Être un parent, qui protège l’avenir des enfant(s) .

 Être un(e) individu(e) qui se soucie de demain.

 Être quelqu’un qui comprend le lien entre la santé de notre planète et notre propre santé.

 Être une personne attentionnée, qui ne cessera jamais de combattre l’injustice et la tyrannie…ou de remettre en question et de condamner les mensonges et la manipulation du gouvernement et des médias.

SOYEZ LE CHANGEMENT, c’est urgent !

 

Pour un nouveau monde

   

   Certes, le bilan de 2020 n’est pas des meilleurs mais restons positif ! Peu importe vos opinions politiques, religieuses, votre degré d’implication dans la société, votre statut social, vous devez garder à l’esprit que le bien vient du coeur, que le futur doit rimer avec nature, que la vie est un don, que votre destin est entre vos mains.

Nous pouvons construire ensemble, unis, avec et au-delà de nos différences, un monde de lumière. Chacun peut individuellement et collectivement changer le monde.

Il suffit d’avoir l’esprit ouvert, critique, curieux pour s’informer ; il suffit de dire et de montrer que l’on n’est pas d’accord avec la « prison » que l’on nous impose ; il suffit de croire en des jours meilleurs…

 

 

L’humain, la bienveillance, la solidarité, l’amour…devraient être les valeurs essentielles de la vie. Pas l’argent et son pouvoir !

Sur ce, je vous souhaite pour 2021 de (re)trouver ces valeurs.

Chriss Brl

 


1 Je me refuse à employer le féminin. Même si je sais que le virus, c’est le SARS-COV 2 et le covid, la maladie qui en découle.

vitamine C et D3, zinc, no stress et tout ira bien !


Liens utiles :

http://www.informaction.info/image-problematique-sociale-qui-possede-les-medias-francais 

Sur la manipulation de masse et l’ingénierie sociale :

https://www.youtube.com/watch?v=Gks_3hnXQCE&feature=share&fbclid=IwAR1YEVX1Uab3KWOl6FigkfaOfaot5RuMCS5DnU3CvxmX0uLeKCc7d0F9EuY

 https://www.youtube.com/watch?v=PELRAy3CW3M&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0v9ujZJ0iXksKMVDF8S4nKoKBaoCK0wqKX5BQbhAbrb0qD_028pca9oEI


 

ëtre-soi-même

 



 

MAJ du 09/01/21 :

Un entretien très intéressant : 

 



 

7 réponses

  1. j-l~L.G dit :

    Salut Chris
    C’est un vrai pavé, mais vraiment intéressant qui fait le point sur la situation actuelle et le fait que nous devons nous réveiller.

  2. Chriss Brl dit :

    Merci ! Ce n’est pas un pavé de soixante-huit sur le tard mais ça fait du bien de le lancer !

  3. Mattard dit :

    Salut Chriss,
    Quelle plume!
    Je partage ton texte et toutes tes idées, interrogations et réactions. Il mériterait d’être publié à grande échelle et sur un large panel de médias.
    Merci pour cet écrit bien construit et qui a le mérite d’avancer des preuves de ce que tu avances.
    Je me sens moins seule en te lisant.

  4. Hélène dit :

    Chris tes textes m’impressionne toujours, quelle belle écriture ☺️
    Que de vérités, de plus documentées.
    À bientôt 😉

  5. Chriss Brl dit :

    Hello ! Merci ! Oui, ça fait du bien de se sentir moins seul. Quant à la publication ailleurs, c’est utopique ou presque… 😉

  6. Chriss Brl dit :

    Merci Hélène !

  1. 28 juillet 2021

    […] ce dont je vous parlais dans mon billet des vœux 2021 ? D’aucuns ont bien (sou)rient… N’était-il pas question de ce monde […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

43 Partages
Tweetez
Partagez43
Partagez