Déclaration virtuelle.

Je prends ma plume alerte de poète afin de t’offrir quelques rimes

Pour te dire que tu es si charmante, si jolie, si divine voire sublime.

Et tu me diras que j’exagère, que je te flatte, que c’est de la frime…

Certes, tu pourras le penser mais sache que, juste, je m’ exprime.

 

Ce n’est qu’un ressenti, qu’une sensation, qu’une émotion, que…

Du verbiage, suite de mots enjoleurs, me répondras-tu sceptique

Car tu as tellement entendu, des hommes, les formules magiques

Que tu es méfiante, si déçue; que c’en est bien souvent pathétique.

 

Je t’ai dit que je ne suis pas comme la foule des pervers, des obsédés;

Que je ne vois en toi qu’une amie chère, que je ne veux pas m’ amuser.

Je laisse le temps à la vie de mieux nous connaître, de communiquer

Ensemble dans le présent pour -qui sait- dans l’avenir nous aimer.

 

© chridriss 07/11/2008

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez