BaLLade pour une baLade…

 

Balade en solo dans Paname cet après-midi:

Je sillonne la capitale au guidon de ma moto.

Tu es si présente dans mon esprit: des mots

A te dire me font mal. Je pense donc j’écris.

 

Je me pause-café en terrasse; un couple passe.

En le voyant si rayonnant, je presque trépasse.

Ne sait pas qu’ il fracasse mon coeur meurtri,

Comme tu es, mon Papillon, trop loin d’ ici !

 

Toi, que j’ ai dans mon coeur, dans la peau;

Je graverais tes ailes, un jour, sur mon dos.

Toi, qui est mon bonheur, mon total alter-égo;

Je gravirais, ma belle, une nuit, le Corcovado.

 

Il ne sert à rien de me torturer encor l’ esprit.

Alors, pour notre bien, je ravale tous mes cris.

Il ne faut plus se lamenter et toujours pleurer.

La vie doit continuer car c’ est beau d’ aimer.

 

 

© chridriss 18/04/07

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez