A bientôt ! (mot d’excuse pour mon absence de ce blog)

  Il y a 1 an jour pour jour que je n’ai plus commis d’article sur mon blog… L’envie, le désir, la volonté… n’ont pas joué de concert avec le temps, la disponibilité d’esprit et de cœur… Que de rendez-vous ratés avec les faveurs de l’écrit ! Ce n’était pas faute d’y penser mais…

Ceci dit, à qui mes mots ont-ils manqué ? Personne n’est addict à mon verbiage… à part moi-même ! ? Point de réclamation (point d’exclamation). Point de demande (point d’interrogation) ; non plus ! Faut-il maudire, ni ne dire mot à qui maugréer…

Il y a tant à lire ça et là, ici et ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui… Je suppose que mes mots solitaires se seraient perdus, se perdent et se perdront dans la foule de vos lectures… Quand bien même, simple lecteur, visiteur pressé, touriste virtuel, vagabond littéraire… je reviens vers vous !

Je suis prêt à vous habiller de lettres ; en somme, mots y vêt ! Rien ne sert de se motiver pour un mauvais motif ! Il ne faut pas juste écrire à dessein… mais bien se réaliser, se recréer, s’extasier les neurones. Dope à mine de crayon ! (bon d’accord, j’utilise le clavier mais je n’ai pas trouvé de jeu de mot).

Écrire est, pour moi, une joie, un plaisir, une jouissance… Tout n’est pas rose pour autant : les récits tragiques, les poèmes froissés des turpitudes de l’amour, les pages de l’angoisse métaphysique cohabitent aussi sur mon blog. Nonobstant, les biographies volées, les moqueries faciles, les viols littéraires… n’ont pas leur place dans mon espace d’écriture.

Il est vrai que les mots sont bien souvent aussi une voie pour trouver une solution aux maux. Tout au moins, le parachute verbal est une issue de secours, pouvant aller jusqu’à sauver une vie.

Faut-il prendre au mot -homo comme dirait un ami bien sous tout rapport- tous les mots au pied de la lettre, tous les maux au bord de la fenêtre ? Être prêt à tout pour faire un bon mot… Un livre, n’est-il pas un mariage -des mots- pour tous !

« Il a toujours le nez dans les livres » disait-on à mon sujet, quand j’étais enfant.  Ce n’est pourtant pas avec le nez que l’on lit, que l’on apprend ?

Bout à bout (du nez ?), à la queue leu-leu, ces quelques mots à mot … m’ont donné un article à publier !

A bientôt ! 

Chriss 😉

 

Le 13/04/2013 – © chridriss

Pas de réponses

  1. mon blog dit :

    Hello! les visuels sont sympas sur ton blog! ils viennent de toi ou tu les trouves sur le net?? au plaisir de te lire ++ Slevin

  2. Bjr Slevin,

    Merci pour mes « visuels » ! En effet, tous les visuels sont de moi sur mon blog (photo, illustrations, textes…). Exceptée, bien sûr, la structure wordpress.com et le thème: BUENO PAR WOOTHEMES).
    Toutes les citations sont entre guillemets et sourcées. Le respect du droit d’auteur est fondamental pour moi.

    J’ai jeté un oeil sur ton blog en devenir. Bon début ! Continue !

    Au plaisir…
    Chriss

  3. JUlian dit :

    Le sujet est intéressant! ou puis-je trouver des informations complémentaires?

  4. Ndodjo Klein dit :

    Les vraies que l´on ressent sont aussi les plus dures à exprimer sinon à extéririser.
    Je suis passée et j´ai ressenti moi aussi un manque.

  5. Quelle genre d’informations ? A quel sujet ? Je ne comprends pas ce que vous voulez…

  6. Je suis d’accord avec toi: les vraies excuses sont les plus dures à formuler et à communiquer.
    En ce qui concerne ton « manque »… de mots, je t’invite à lire (et à commenter) mes textes d’avant « mes excuses » et là, je crois que tu seras rassasiée et pourra patienter jusqu’à la parution de mon prochain article. 😉
    Pour l’instant, j’ai des travaux d’écriture professionnel à faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez