Des vœux ?

Bon jour !

Oui, en 2 mots pour avoir et toujours garder pleine conscience que l’on souhaite sincèrement une bonne journée à son interlocuteur et que ce n’est pas qu’une formule de politesse de circonstance…

        Bref, bonjour à toutes et tous !

En ce 1er de l’an, il est de bon ton de présenter ses vœux à autrui. Une tradition ? Une coutume ? Une superstition ? J’avoue : je n’ai pas vraiment eu envie de chercher dans l’historique de cette…habitude / routine. Une obligation ? Presque ! Si on ne le fait pas, on est considéré tel un hurluberlu, un asocial, un râleur invétéré, un aigri, un renfrogné…   (c’est valable aussi au féminin).

Je pourrai accepter – même pas peur – la déconsidération et l’opprobre mais bon, je ne vais pas commencer la première journée de l’année avec des ondes négatives et des jérémiades… Quoique !

Alors, tout de go, parlons de  – il me semble que c’est la base – la santé ! Eh, bien, je ne peux m’empêcher d’en appeler aux vœux de janvier 2017 en ayant une pensée pour toutes les personnes malades durant l’année écoulée. On leur avait pourtant souhaité une bonne santé ! Du coup, j’hésite à vous la souhaiter bonne…

Tout le monde crache sur les riches mais c’est pourtant d’avoir (plus) de l’argent qui va bien avec la santé. C’est et sera toujours d’actualité : il vaut mieux « être riche en bonne santé que pauvre et malade »… En vérité, on souhaite à autrui de s’enrichir mais on aimerait bien que l’argent tombe d’abord dans nos propres poches… Non ?

La Paix ? (qui souhaiterait la guerre ?). Bah, commençons à la faire avec nous-même ! Ça se fera ensuite tout naturellement avec les autres.

L’Amour ? C’est un peu comme la paix, il faut d’abord s’aimer soi-même pour le partager. Donner et recevoir.

Le bonheur ? C’est juste un concept politique et philosophique comme la liberté, la fraternité, l’égalité… Parce que parler de liberté à un détenu  innocent mais coupable d’être noir, musulman.., de fraternité à un rom, à un migrant et d’égalité à une femme, ça ne fera pas rire les victimes de racisme, de sexisme…mais vous aurez peut-être conscience que de vivre en France (et ailleurs) et de ne pas être une femme, un.e  racisé.e, un.e  homo, un.e  trans…, ou d’être « d’origine… »…, devrait déjà concourir à vous considérer de facto heureux !

Le bonheur, c’est juste savoir regarder, écouter, la nature, les gens. Le bonheur, c’est se dire que cette pluie d’hiver démoralisante, c’est simplement de l’eau et que l’eau, c’est la vie. Le bonheur, c’est de voir vos enfants grandir. Le bonheur, ce sont des rires, des câlins, du don de soi.  Le bonheur, ce sont des petits moments de grâce, d’espoir. Le sentiment du bonheur doit être déjà en vous à l’instar de la paix et de l’amour, afin d’en donner. Souhaiter n’est qu’un mot, donner est une action.

Concomitamment aux souhaits, le premier jour de l’année, c’est la mise en place des résolutions prises le 31 décembre au soir. Pour certains, c’est pratique d’avoir une date symbolique pour commencer le sport, arrêter de fumer, manger sainement…mais vous savez bien que vous avez peu de chance de réussir ! Pourquoi ? Parce que tout changement demande une préparation mentale, une réflexion et ne peut pas se faire à l’arrache. Bon, j’dis ça, j’dis rien. Bon courage quand même ! Et comme m’a dit, tôt ce matin, mon pote biker, philosophe du jour de l’an : « les résolutions, c’est pour la bonne conscience de ceux qui en ont pas ! » Méditons.

Bref, pour 2018 (la continuité de 2017), que la vie vous rende ce que vous lui avez donné en 2017 ! Tant pis pour vous et pour moi si c’était de la merde… Bonne chance !

        Chriss Brl

       Ps : si c’est pour faire partie d’un copier-coller de vos vœux de votre carnet d’adresse, je préfère que vous m’oubliez…     Sinon, je ne refuse pas que l’on me souhaite que du bon !

Le 01/01/2018 – © chridriss

2 réponses

  1. Sonia Ritz dit :

    j’aime bien ta façon de jouer avec les mots cela me chatouille l’esprit ! Que 2018 soit une année plus sympa que 2017 ,nous on commence avec Carmen qui danse le flamenco à plus de 100km /h les arbres se tordent et pas de rire ,j’espère que nos tuiles ne vont pas se faire la malle ! Je te souhaite donc que du bon et même du très bon tout en sachant que fatalement sur les 365 jours il y en aura fatalement quelques uns qui seront franchement nuls et qu’il faudra faire avec

  2. Chriss FV dit :

    Bonsoir Sonia,

    Merci pour ton commentaire ; ravi de t’avoir chatouillé l’esprit. 😉
    J’espère que Carmen ne t’apportera pas trop de tuiles !
    Je te souhaite 365 jours avec que des hauts (les bas, c’est pour les jambes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez